Jean-Pierre Lemaire prend la parole pour nous parler de son rapport à l’écriture, à la poésie, au monde

Né en 1948, Jean-Pierre Lemaire a enseigné au lycée Henri IV à Paris jusqu’en 2014. Il commence à publier de la poésie dans les années quatre-vingt avec le soutien de Jean Grosjean et Philippe Jaccottet. Plusieurs de ses recueils ont paru chez Gallimard. Il a reçu en 1999 le Grand prix de poésie de l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre. Son dernier recueil, Le pays derrière les larmes, est une anthologie. (Poésie/Gallimard, 2016). Il a été partie prenante du projet “Les Arbres et le ciel”. Le livre d’art du même titre contient quelques-uns de ses textes.

« () En marchant dans une forêt, on a à la fois la sensation qu’on écoute – on est attentif, au bruit d’une feuille, d’un animal qui passe – mais on a aussi la sensation d’être écouté, sensation difficilement justifiable. On a l’impression d’un rapport mystérieux avec ce qui nous entoure (…) »

(Extraits des Arbres et le ciel, Lienart éditions, 2019)